Je me suis rendu sur le projet Darwin à Bordeaux afin de découvrir ce lieu et rencontrer son fondateur Philippe Barre. Ce chef d’entreprise a décidé dans un lieu improbable, une friche industrielle, de mettre en pratique, en vie sa conception de notre société.
Ainsi, à deux pas du centre ville de Bordeaux, sur le quartier de la Bastide, un projet fou a vu le jour, soutenu par Alain Juppé, le clairvoyant Maire de Bordeaux, qui contre l’avis de tous a fait confiance à Philippe Barre pour lui permettre de réhabiliter des anciens locaux industriels datant des années 1850 et désaffecté depuis le départ de l’armée de la rive-droite de la Garonne. Aujourd’hui rénovés cette garnison est devenu un exemple en matière de réhabilitation écologique et propose un nouveau modèle où lien social et économie durable sont au cœur du projet.
Sur 45 000 m² une véritable fourmilière se met à l’œuvre tous les jours de la semaine. 15 000 usagers fréquentent le lieu, avec 80 associations, 900 emplois sur sites, un chiffre d’affaire de 85 millions d’euros, 260 entreprises accueillies, la pépinière d’entreprise de la Communauté Urbaine est sur site, le plus grand skate parc de France, un restaurant qui sert 80% de produits locaux et cultivés sur place, une véritable politique de retraitement des déchets, 100% de l’électricité est produite sur place, un lycée alternatif permet de suivre les cours, … une ruche dans la ville.
J’ai pu échanger avec Philippe sur le modèle économique qui fonctionne et qui est transposable. Ainsi bureaux, espaces verts et cultures urbaines font bon ménage.
Mais plus que de le dire ou de l’imaginer, Philippe Barre a mis en pratique et en action cette utopie : Cet écosystème s’appelle Darwin, en référence à cette volonté de s’adapter à la transition écologique et aux changements climatiques.
Et peut-être demain un projet Darwin à Perpignan …