Pour le gouvernement les Etats généraux de l’alimentation sont un chantier prioritaire.
A l’écoute des organisations agricoles, le Président a réaffirmé son ambition de faire des Etats généraux de l’alimentation, lancés le 20 juillet dernier par le Premier ministre, un chantier prioritaire.
Le Président a indiqué à ses interlocuteurs qu’il présentera lui-même à la mi-octobre les conclusions du travail des sept premiers ateliers de ces Etats généraux, consacrés à la question centrale de la création et de la répartition de la valeur agricole.
Sa volonté est d’agir en amont des prochaines négociations commerciales, notamment au niveau européen avec la PAC, pour permettre un meilleur partage de la valeur ajoutée, et faire en sorte que les agriculteurs puissent vivre de leur métier.
De nouveaux rendez-vous avec les syndicats agricoles sont d’ores et déjà prévus en fin d’année, autour de la deuxième phase des Etats généraux, qui se déroulera aux mois d’octobre et novembre et sera consacrée à la question de la qualité de l’alimentation.