Déplacement du Président de la République à l’ONU : la France confirme son rôle de leadership sur les enjeux climatiques.
La France est en première ligne dans la lutte contre le réchauffement climatique, et les ouragans qui ont frappé les Antilles ont encore une fois montré la nécessité et l’urgence d’agir.
Au plan national, avec le Plan Climat, la France a pris des mesures très volontaristes et ambitieuses, qui vont au-delà des engagements pris par notre pays dans le cadre de l’accord de Paris, pour accélérer la transition écologique.
Au plan international, la France mettra tout en œuvre pour faire vivre l’accord sur le climat et le rendre irréversible. Le Président de la République a rappelé mardi à la tribune de l’ONU son engagement à conserver ce « socle indispensable » : « cet accord ne sera pas négocié, il nous lie (…) ne reculons pas. Détricoter l’accord serait détruire un pacte entre les États et les générations» (E. Macron, discours ONU, 21/09/2017).
La France poursuivra sans relâche le dialogue avec son partenaire américain pour le convaincre de de revenir sur sa décision et de rester partie prenante des accords internationaux sur le climat. Le dialogue se poursuivra en ce sens entre E. Macron et D. Trump : « C’est son choix et je respecte son choix, et il a été élu sur la base d’une telle décision, mais je la regrette et je veux le convaincre de revenir au sein de l’accord [de Paris], parce qu’à mes yeux, il est l’accord fondamental sur le climat » (E. Macron, CNN, 21/09/2017).
Cette mobilisation internationale de la France s’est également traduite par le lancement, ce 19 septembre, du Pacte mondial pour l’environnement qui s’est tenu dans le cadre de l’Assemblée Générale de l’ONU. Cet événement marque la poursuite de la mobilisation menée par la France dans la perspective du nouveau sommet sur le climat qui se tiendra à Paris le 12 décembre prochain.
L’objectif de ce Pacte est de réunir dans un texte unique, juridiquement contraignant, les différents éléments qui composent le droit international de l’environnement, aujourd’hui fragmenté. « Grâce au droit, grâce au Pacte mondial pour l’Environnement, il s’agit d’aller plus loin dans la transformation de nos sociétés, et d’agir résolument. (…) Appuyons-nous sur le succès de l’agenda 2030 qui, avec l’Accord de Paris, constitue notre feuille de route commune pour transformer le monde » (E. Macron, discours, 21/09/2017).