Nous avons appris ces derniers jours que Paris devrait accueillir les jeux olympiques en 2024. C’est une grande nouvelle puisqu’il s’agit des jeux du centenaire ce qui témoigne de la force de conviction de notre pays qui reste un des grands de ce monde. Plus largement, ces jeux sont le symbole de l’influence de notre pays, ce que les anglo-saxons dénomment le soft power. Cette influence est un des éléments essentiels pour un pays qui lui permet de pouvoir convaincre plus facilement sur le sens de ses positions mais aussi de faire prévaloir ses intérêts.
Sur le même sujet, récemment, la France a pris la tête du classement des nations les plus influentes au monde, détrônant les Etats-Unis notamment grâce à l’élection d’Emmanuel Macron. L’« effet Macron» a hissé la France en tête du classement «soft power», terme qui désigne la capacité d’influence et de persuasion d’un État, de ses acteurs politiques, économiques et culturels sur la scène internationale, en excluant tout moyen militaire. Selon cette étude menée par le Centre de diplomatie de l’Université de Californie du Sud et le cabinet de conseil en communication Portland, l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche a fait en revanche tomber les États-Unis de la première place en 2016 à la troisième marche du podium, derrière la France et la Grande-Bretagne.
L’ascension de la France de la 5e à la première place du classement en un an s’explique en partie par le « dynamisme apporté par l’élection d’Emmanuel Macron », centriste pro-européen devenu à 39 ans en mai dernier le plus jeune président de l’Histoire de France, note l’étude.
Le Général de Gaulle disait que la France était faite pour les cimes et les sommets. Nous sommes en train de retrouver notre assurance et notre capacité à compter. C’est une bonne chose pour notre pays, c’est une excellente nouvelle pour le monde.