Rendez-vous incontournable du photojournalisme, Visa pour l’image, dont la 29e édition se déroule du samedi 2 septembre au dimanche 17 septembre à Perpignan, est le témoignage d’une violence quotidienne que les photoreporters du monde entier refusent de voir banalisée. Les attaques terroristes islamistes, la crise au Venezuela, la lutte contre Daesh en Irak, les épidémies, la monté de la pauvreté en France ou encore les conséquences du réchauffement climatique avec notamment un reportage sur la République des Kiribati touchée par la montée du niveau des mers… ce sont tout autant d’images réalistes et poignantes que vous découvrirez durant cette exposition qui se tient chaque année à Perpignan. Visa pour l’image est un succès qui ne se dément pas avec plus de 150 000 visiteurs en trois semaines ce festival est un formidable atout de développement économique pour notre territoire et nos commerçants.

J’étais présent ce matin pour le lancement officiel de Visa pour l’image aux côtés de Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan, Jean-Francois LeRoy, directeur de Visa et de Jean-Paul Griolet, le President de Visa pour l’Image. Cette nouvelle Edition va une fois encore, pour trois semaines, mettre notre Ville, nos territoires au cœur du Monde. Un atout indéniable qu’il nous faut consolider, pérenniser et étendre.