Le renforcement de la sécurité de notre territoire passera par l’expérimentation de la Police de Sécurité Quotidienne, effective dès janvier 2018.

Le renforcement des effectifs de police est nécessaire à la garantie d’une sécurité opérationnelle et efficace sur notre territoire. 10 000 postes de police supplémentaires seront créés au cours du quinquennat, conformément à l’engagement pris par E. Macron lors de la campagne présidentielle. « Le Président a dit qu’il allait créer 10 000 postes supplémentaires (…) On va essayer de créer à peu près 2500 à 3000 policiers sur ces deux années ».

Le Gouvernement expérimentera dès janvier 2018 la Police de Sécurité Quotidienne dans des communes où « les problèmes sont majorés ». « Nous souhaitons faire en sorte à ce qu’il y ait dans les villes (…) les plus en difficulté des renforts de police [qui] coopèr[ent] avec l’ensemble des services ».

Le désencombrement de la bureaucratie permettra à la Police de Sécurité du Quotidien d’être plus proche du terrain et des populations. « Avec la ministre de la Justice, nous travaillons sur une réforme de la procédure pénale de manière à oraliser les procédures et donc de à permettre aux policiers non plus de faire des tâches administratives, mais d’être sur le terrain ».
Les policiers seront dotés d’outils qui leur permettront d’être connectés, et ainsi d’optimiser les informations dont ils disposent, lors de contrôles notamment. « Quand un policier contrôle dans un quartier une personne, [il saura] si elle est fichée ou si elle a déjà été contrôlée ».