Hier, je me suis rendu au domaine de Rombeau à l’invitation du Civr et des vignerons afin de participer à une table ronde avec les représentants de la profession et notamment de Vin et Société qui représente au plan national les intérêts de la viticulture. Ces derniers souhaitaient m’alerter sur la politique dans le domaine de la santé publique qui tend à assimiler le vin aux alcools forts. Nous avons pu échanger sur le positionnement et la volonté du gouvernement en la matière ainsi que sur les moyens d’actions à mettre en œuvre. Je leur ai rappelé qu’ils pouvaient compter sur mon total soutien en tant que parlementaire mais également en tant que vigneron et fils de vigneron. J’étais accompagné à cette réunion par mes deux collègues: Joelle Anglade et Jean Sol.
À cette occasion la profession m’a remis un présent pour le Président de la République un Maury de 1974. Je ne doute pas que le Président saura apprécié ce présent, comme il sait apprécier l’ensemble des vins de notre terroir.